Et si on parlait de...·Mes lectures

Le rôle de « parent » et l’étiquette « enfant »

Je ne peux m’empêcher ce matin, de vouloir partager avec vous les premières pages du livre que je viens de commencer.

Marshall. B. Rosenberg est connu pour avoir mis au point une méthode de communication non violente, parce qu’il ne voulait plus vivre avec personne, de relations conflictuelles.

Ses principes ont été déclinés dans plusieurs sphères : le travail, le couple et la famille.

Le livre que je viens de commencer s’adresse aux parents et éducateurs : Élever nos enfants avec bienveillance.couv-élever nos enfants avec bienveillance

L’introduction même de l’ouvrage est extrêmement parlante. Il relate un exercice qu’il pratiquait lors des ateliers pour parents : Il commençait l’atelier en séparant le groupe en deux. Puis il demandait à chacun des groupes (réunis dans deux pièces séparées) d’écrire sur une grande feuille un dialogue conflictuel entre chacun des personnes du groupe et quelqu’un d’autre. Pour un groupe, l’autre personne était un voisin, et pour l’autre, un enfant. Après ce temps d’écriture, tout le monde était réuni, les différents dialogues étaient lus. La consigne après la lecture était de savoir s’il y avait des différences entre les dialogues, du point de vue du respect et de la compassion dont ils étaient empreints.

Chaque fois que M.B. Rosenberg a proposé cet exercice, il s’est avéré que le groupe travaillant sur le conflit avec l’enfant communiquait avec moins de respect et de compassion que celui en conflit avec le voisin.

Les participants aux ateliers faisaient ainsi la triste constatation qu’il est très facile de déshumaniser quelqu’un du seul fait qu’on le perçoit comme « son enfant ».

Le deuxième chapitre (p15-16) appuie sur les rôles que l’on croit devoir endosser quand on est parent ou enfant. La plupart d’entre nous pensons que le rôle du parent est de veiller à ce que nos enfants soient bien élevés et qu’ils nous obéissent. En gros, nous pensons que nous devons les contraindre et exercer un pouvoir sur eux. Cela nous amène à tout un tas d’attitudes visant à saper leur autonomie et leur libre-arbitre. Mais nos enfants savent nous montrer à quel point ce genre d’attitude est violent, puisqu’ils nous montrent régulièrement qu’on ne peut les contraindre à quoi que ce soit. Nous ne pouvons pas les obliger à ranger leurs jouets, à ranger leurs vêtements dans leur armoire, à arrêter de jouer aux jeux vidéos quad tout le monde est couché, etc.

Ils nous montrent que nous n’avons aucun pouvoir sur eux, si ce n’est celui de leur faire regretter de ne pas (nous) avoir obéi.(p19)

N’est-ce pas choquant de prendre conscience que nous entretenons avec nos propres enfants, ce genre de relations, basée sur la vengeance ???

L’auteur propose de se poser deux questions :

La première : Que voulez-vous que votre enfant fasse différemment? Cette première question peut nous faire envisager les punitions (ou les menaces) comme une solution.

Mais la seconde question : Quelle motivation souhaitez-vous que vos enfants aient pour faire ce que vous lui demandez ? annule tout aussitôt l’intérêt de la punition (et de la récompense). Car il me semble que nous souhaitons tous que nos enfants agissent en autonomie, en possession de leur libre-arbitre, tout en comprenant nos motivations. M.B. Rosenberg nous explique que les punitions et les récompenses ne permettent d’apprendre cela à nos enfants. Que ces deux modes d’éducation sont le fruit d’une même pensée et fonctionnent sur la contrainte et l’exercice d’un pouvoir.

OK ! Alors, comment fait-on, sans devenir laxistes et permissifs ?

L’objectif premier à se donner est d’établir une qualité de relation pour que les besoins de chacun soient respectés.

Si nous évitons d’imposer un comportement, tout en essayant de créer une relation de compréhension et de respects mutuels (p 25), des situations de conflit inextricable peuvent se dénouer dans la douceur et la bienveillance.

… Mais là, il faudra attendre que je lise la suite pour vous faire part de ses solutions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s