Non classé

Première séance de yoga

Vendredi matin: dernière matinée de la deuxième semaine de l’année scolaire. Les enfants sont fatigués, ont hâte de retrouver leurs parents pressés pour un week end « tranquille » (peut être).

Il est 10h30 et nous partons pour la salle de sports où les tapis sont installés pour la première séance de yoga.

Lire la suite « Première séance de yoga »

La bienveillance à l'école

Une éducation à la malveillance très réussie

Pensez-vous possible que de jeunes enfants de 5-6 ans aient déjà totalement intégré les codes d’une « humanité en négatif », et du pessimisme ambiant? C’est à dire qu’ils aient totalement intégré qu’entre humains, on doit se montrer « juges », « cassants », critiques »? Qu’il faut à tout moment reprendre celui qui se trompe, lui faire remarquer qu’il est dans l’erreur, et par là-même, lui faire comprendre que ça ne changera jamais, qu’il n’y a que peu d’espoir que cela change? Lire la suite « Une éducation à la malveillance très réussie »

Et si on parlait de...

Allo, j’écoute…???

Avez-vous eu ce genre d’expérience où vous êtes en train de confier à votre amie que vous êtes bouleversée à propos d’un événement, et qu’elle répond en vous parlant de l’odeur de sa lotion corporelle? Ou encore d’avoir l’impression d’expliquer ce que vous ressentez à votre amoureux et qu’il n’entende que des reproches que vous, vous n’aviez pas l’intention de faire? Lire la suite « Allo, j’écoute…??? »

La bienveillance à l'école

Une rentrée « non violente »

Voilà! La rentrée est faite: deux jours d’école ont eu lieu et c’est le moment pour moi de faire un petit bilan empathie et bienveillance.

J’en suis où?

Au C.P., il est compliqué de mettre en place rapidement des habitudes de classes. Or, l’empathie et la bienveillance sont des habitudes à acquérir. Durant ces deux jours, j’ai eu le temps de parler et surtout d’écouter mes nouveaux élèves. La rentrée n’était pas idéale pour la rencontre: plan vigipirate oblige, les parents étaient contenus derrière le portail et ne pouvaient accompagner les enfants dans les classes. Il a fallu faire l’accueil à travers les « barreaux » de la prison et tenter quand même de rassurer les petits qui arrivaient dans cette immense cour de récréation. Et bien, malgré tout, je suis contente car j’ai réussi à prendre les mains de presque tous mes élèves, les regarder dans le yeux et leur demander comment ils allaient. Chacun d’eux a eu un bonjour personnalisé. J’ai trouvé que cela les détendait instantanément. Je pense que cela a permis à mes élèves d’être très réceptifs aux consignes qui ont suivi pour rejoindre la classe. Il est cependant clair que l’empathie et l’écoute face à un groupe de 25 élèves, c’est compliqué.

Et quel bonheur à la récréation de me retrouver assaillie par mes anciens petits élèves qui sont venus me faire des câlins et des bisous. Du coup, de manière surprenante, un de mes nouveaux élèves est venu spontanément m’embrasser et me faire un câlin. Il a recommencé le lendemain d’ailleurs.

Moi, j’ai recommencé mon accueil souriant et plein d’écoute avec tous les élèves qui sont venus vers moi.J’ai l’impression d’être ainsi beaucoup plus calme avant de commencer la journée… Et les petits semblent l’être aussi. C’est déjà pas mal.