Mes petits ateliers

Une parenthèse

Ce samedi 26 novembre, a eu lieu ma première parenthèse entre femmes. Nous avons passé plus de trois heures ensemble et je n’ai pas vu le temps passer.

Nous nous sommes détendues autour d’un déjeuner préparé par chacune d’entre nous, tranquillement, tout en discutant…

Nous avons abordé plein de thèmes qui me passionnent:

  • Les flux d’énergie qui teintent notre vie et tout ce qui nous arrive,
  • de quelques moyens pour sortir d’une spirale négative en inversant le système de pensées, aller vers les pensées positives et engendrer un cycle plus positif dans sa vie.
  • de livres et lectures
  • d’écriture salvatrice
  • d’activités bonnes pour le moral
  • d’organisation de son quotidien pour se retrouver et s’accorder du temps à soi pour s’offrir des respirations
  • de changement d’habitudes de vie et de pensées…

Nous avons ensuite fait une méditation pleine conscience de base, avec juste les rudiments de la respiration et des sensations physiques.

Bref! Très enrichissant. J’ai envie de recommencer.

Ça vous intéresse. Contactez-moi en commentaires ou par mail sur ma page FBK. J’ai hâte.

Non classé

Comment ne pas trop déprimer cet automne? (France Inter)

Voilà une très bonne émission de Ali Rebeihi, qui donne plein de pistes pour avoir la pêche malgré la pluie et les jours qui raccourcissent.

(En plein accord avec ce que j’aimerais transmettre à toutes les femmes débordées et overbookées).

Voici le lien: https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-21-novembre-2016 

 

Et si on parlait de...

La sobriété volontaire

Dans la lignée des concepts de vie empruntés à Matthieu Ricard et Pierre Rabhi, je vous parle ici des cadeaux de Noël. Comme d’habitude, notre société de consommation nous invite à trouver le bonheur dans l’achat de toujours plus d’objets plus ou moins utiles. Certains diront que c’est un concept pour les pingres et les radins, que ça arrange bien de ne pas trop dépenser pour Noël.

Peut être! Mais en même temps, si l’on y réfléchit bien… Donner sans compter son temps et son énergie pour créer des cadeaux personnalisés, avec zéro impact sur la planète, est-ce être pingre ou radin? Réfléchir ainsi c’est réfléchir sous l’angle de l’avoir et de l’argent. Mais moi (après les grands philosophes cités plus haut), je vous invite à réfléchir selon le paradigme de la relation aux autres, de l’Être, et d’une certaine manière d’être au monde.

Alors cette année, je préfère éviter de me précipiter dans les grands magasins, les grandes enseignes, et même dans les marchés de Noël (où les stands n’ont de local que le nom). Je préfère donner de mon temps pour réfléchir à chacun de mes proches et créer un petit quelque chose très personnel. Je ne dévoilerai pas ici ma première idée (parce que sinon ma famille n’a plus de surprise), mais je vous donne quelques idées et partage quelques liens du net pour plus d’idées encore.

1- Des décorations pour le sapin faites avec des éléments de la nature (guirlandes ou couronnes de pommes de pin, glands, feuilles sèches, fleurs d’arbustes etc.)

2- Des photophores avec des pots de verre recyclés, décorés à votre goût avec de la peinture pour verre, porcelaine et céramique.

3- Des assemblages de photographies de vos proches faits maison (idéal pour les mamies et papys éloignés)

4- Des poèmes personnalisés ou des citations adaptées à chacun sur un joli papier avec de jolies décorations faites à la main (ou à l’ordinateur).

5- Des carnets remplis d’anecdotes vécues avec la personne destinataire et les émotions associées à ces évènements.

6- Des confitures faites maison, des pâtes à tartiner, des caramels faits maison.

7- Des biscuits faits maison pour le jour de noël.

8- Des livres que vous avez lus et qui vous semblent faits pour quelqu’un, que vous lui offrez avec une dédicace personnalisée.

9- Si vous avez des talents de couturière, avec des chutes de tissus (anciens draps, rideaux de lin ou coton), vous pouvez fabriquer des housses de coussins, des coussins de méditation, des petites trousses à maquillage personnalisées, des sachets parfumés aux huiles essentielles pour parfumer les armoires, etc.

N’hésitez pas à rajouter vos idées… je suis preneuse

Et si on parlait de...

Mon rituel de méditation

Aujourd’hui, je vous parle de mon rituel de méditation (que j’essaie de faire quotidiennement). Je le pratique au réveil, avant le petit déjeuner, très tôt (mais certains matins, c’est dur de se lever).

J’aime ce moment où j’installe mon plaid par terre, mon zafu (petit coussin de méditation bien confortable). En général, le chat s’installe avec moi sur le plaid et attend que j’ai fini. Je cherche la meilleure position qui me permet de tenir 20 mn sans trop bouger. Puis je mets en route mon smartphone, soit avec l’application « Petit Bambou », soit pour mettre de la musique relaxante. Puis je me laisse guider par la voix de l’application qui m’apprend à me focaliser sur ma respiration, mes sensations physiques, mes émotions. En ce moment, je suis sur le module de visualisation. J’y apprends à me visualiser au bord de la mer, en forêt, en montagne, ou encore comme un bel arbre majestueux. Ce moment est mon premier moment de poésie du jour. C’est aussi une autre respiration, un moment au cours duquel je suis forcée d’être présente à moi, à mes douleurs, à mes bonheurs, à ce qui m’entoure, etc.

Quand je pratique seule, juste avec de la musique, j’en profite pour m’étirer avant de commencer, puis à respirer profondément, du ventre jusqu’à la gorge. Puis je braque le focus sur mes sensations corporelles (les zones de tension, ou celles de confort), puis sur les bruits (quand je suis dehors l’été c’est fantastique tout ce qu’on entend quand on y prête attention), puis sur les odeurs, puis à nouveau sur ma respiration normale, les battements du coeur… Et toujours cet exercice de ramener sa conscience juste sur ces points précis, en laissant aller les pensées qui se présentent. Prendre conscience qu’elles sont là, qu’elles provoquent des émotions… sans les juger, puis les laisser s’évanouir… reprendre le focus sur la respiration… Et sortir de sa méditation en étant apaisée, reboostée pour la journée qui s’annonce.

Je choisis de me lever très tôt le matin pour cette pratique car sinon je ne la fais pas de la journée, parce que je ne prends alors plus le temps… (Et c’est pareil pour tous les moments pour soi… On ne prend pas le temps). Cela m’aide à être tellement plus dans l’attention à ce qui se passe en moi et par ricochet, à ce qui m’entoure… à ceux qui m’entourent. La méditation m’aide à être meilleure envers moi, mais surtout envers les autres. C’est devenu un rituel indispensable à mon équilibre et mon bien-être.

Et si on parlait de...

Rituel pour un mieux-être

Aujourd’hui, je vous parle d’un des petits rituels ou petites actions que je mets en oeuvre pour me reconnecter à moi, pour retrouver une sérénité au coeur d’une journée ordinaire. J’en ai plusieurs mais celui-là est un de mes préférés.

Je vous parle de mes matins que j’appelle « matin magique », que j’essaie de pratiquer tous les jours.

Je me lève tôt de manière à pouvoir avoir du temps pour moi, seule et tranquille, avant la précipitation qui teinte toutes nos journées de travail. J’ai commencé ce rituel à une période de ma vie où je ne trouvais plus de sens à ma vie professionnelle, et dans laquelle je m’enfonçais dans la spirale descendante des schémas de pensées négatives. Quelqu’un m’a poussé à prendre du temps pour moi chaque jour – ne serait-ce que 5 mn – pour apprendre à vivre au moment présent et m’octroyer une respiration dans mon quotidien… une parenthèse.

Alors, j’ai décidé de commencer dès le matin. C’était le printemps et comme j’habite dans une région où il fait presque toujours beau, j’ai commencé à prendre mon petit-déjeuner sur la terrasse (avec quand même parfois un plaid sur les épaules)… Et j’ai regardé le soleil se lever derrière la colline en buvant mon thé du matin. (Ça aussi c’est important… Consommer les choses que l’on aime vraiment, que l’on a choisies parce qu’elles nous correspondent: à nos goûts et à nos valeurs, nous permet de nous réconcilier avec nous-mêmes et de prendre conscience que s’occuper de nous est aussi (voire plus) important que de s’occuper des autres. Consommer des vraies bonnes choses pour nous nous « rend » à nous-mêmes, nous reconnecte à nous-mêmes. Bref! C’est le sujet d’un autre article ça).

Et puis, j’ai mis de la musique relaxante, des solos de pianos qui m’apaisent. Et je me suis remplie les yeux des plantes du jardin, les oreilles des chants des oiseaux… Et j’ai adoré ça! Ça m’a donné une telle impression de générosité de la vie que je me suis dit que mes journées ne seraient plus jamais tristes ou grises comme elles pouvaient l’être parfois.

Maintenant, je continue tous les matins. J’ai ajouté d’autres rituels dont je vous parlerai bientôt. L’hiver, je ne sors plus sur ma terrasse, mais je continue à mettre ma musique et à prendre soin de ce que je consomme le matin. Je regarde des objets que j’aime et que je trouve beaux. je me concentre sur le goût du thé, des fruits secs, du fruit que je mange. Bref! Un temps de respiration merveilleux qui m’invite à engager ma journée avec enthousiasme ou pour les « petits matins » au moins avec bienveillance et empathie pour les autres (et depuis peu pour moi aussi).

Et vous, vous faites quoi pour vous chaque jour?

 

Et si on parlait de...

Et la politesse?

À quoi sert la politesse qu’on nous apprend dès tout petit? Est-ce si nécessaire pour la vie en société. Et les jurons et autres gros mots qu’on se délecte à cracher quand on s’est fait mal ou que l’on est contrarié? S’ils nous font tant de bien quand on est énervés, pourquoi sont-ils si mal considérés?

Voilà où m’a mené ma pensée hier… Lire la suite « Et la politesse? »

La bienveillance à l'école

Des rituels de bonheur à l’école

Le dernier article m’a permis de replonger dans toutes les ressources contenues sur mon disque dur et de me rappeler que j’avais trouvé sur internet des rituels du matin très intéressants. J’en avais utilisés surtout en classe de CM, sur les proverbes et morales dans le cadre d’un enseignement moral et civique.

Mais les rituels du bonheur et les bonjours étaient restés inutilisés sur mon ordinateur, Lire la suite « Des rituels de bonheur à l’école »