Et si on parlait de...

Suspension…

S’arrêter. S’arrêter de faire. Décider de ne rien faire, de ne pas agir, de ne pas ré-agir. Quand l’agitation est là, prendre une inspiration…Attendre… respirer. Et ne rien dire, ne rien faire.

Mais comme c’est dur. Nous sommes habitués, élevés, conditionnés pour agir, faire, réagir. La société dans laquelle nous vivons, nous invite, nous enjoint de faire, faire nous-même, agir pour changer nos vies. « Just do it » comme le dit la pub. « Vous êtes les acteurs de votre vie » nous dit-on encore. Quand entendez-vous « regarde, écoute »? Quand lisez-vous « Arrêtez-vous »? Quand vous-dit-on « Attends »? Jamais! Et pourtant… Quelle merveille de suspendre le mouvement.

La poésie est toujours au rendez-vous: les couleurs du coucher de soleil, le givre sur le feuillage, le chant d’un oiseau dans le bosquet.

Le calme en soi, l’observation de ce qui se passe en nous, l’accès à notre intériorité, à nos sensations, émotions sont à la clé de ces instants magiques de suspension.

Suspendre le geste avant d’en arriver à son terme, suspendre le pas avant d’entrer ou sortir d’un endroit, suspendre la main avant d’ouvrir une porte, …

Je vous invite à parsemer vos journée de points de … suspension, et à observer ce que cela change en vous, ce que cela change dans votre vie.

N’hésitez pas à commenter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s