Et si on parlait de...

Cette amie que j’aime beaucoup

Cet après-midi, lors de ma promenade favorite à la recherche de mon intuition et de ma créativité, j’ai pensé à cette amie que j’aime beaucoup. Vous savez, cette amie que vous voyez peu, mais que vous avez beaucoup de plaisir à voir… Celle qui a toujours le sourire et qui va toujours bien, qui ne se plaint jamais. Cette amie qui ne montre rien mais que vous sentez en souffrance dans sa vie. Vous en avez une aussi comme ça? Ou peut être est-ce vous?

Elle a des enfants d’environ une dizaine d’années. Elle bosse beaucoup. Elle a plein d’amis, un mari qu’elle aime et qui l’aime. Elle a une belle maison et une jolie vie. Et pourtant, la vie n’est pas tendre avec elle, en ce moment, mais aussi dans le passé où elle a vécu des trucs pas drôles. Elle est face à un choix de vie douloureux et stressant: quoiqu’elle choisisse, ce sera dur pour elle et sa famille.

Cette amie aurait besoin de souffler dans sa vie. Vous sentez que cette amie aurait besoin d’une aide. Même si votre aide n’est pas suffisante, vous enragez de ne pas pouvoir vous connecter à elle et lui apporter le soin que vous aimeriez lui prodiguer. Vous avez bien essayé des petits mails, des petits messages, des invitations, des propositions. Mais tout cela reste sans réponse. Vous voyez bien qu’elle ne veut pas ni entendre, ni voir… parce que ce serait trop difficile, trop compliqué. Pourtant, vous, de votre fenêtre ouverte, vous vous dîtes « quel dommage! Prendre un petit temps pour elle, rien qu’à elle, un temps où elle pourrait oublier ses soucis, découvrir des techniques de connexion à soi, partager avec d’autres femmes, pour enfin pouvoir juste un temps lâcher son sac de soucis, juste un moment prendre une respiration et ouvrir une petite fenêtre dans son quotidien. » Bien sûr, vous ne savez pas si vous avez raison. Juste une intuition… parce que vous avez vécu des trucs pas drôles non plus et qu’un jour, vous vous êtes dit que votre vie ne devait pas être cela et que vous méritiez mieux. Un jour, vous en avez eu marre de vous laisser définir par votre entourage et vous avez eu besoin de savoir qui était à l’intérieur de vous, là. Parce qu’un jour, vous avez lu, puis entendu, puis ressenti toute la puissance qui était en vous et tout le bonheur de vivre qui vous habite.

fenêtre ouverte matisse

J’aimerais tant pouvoir partager cela avec mes amies de coeur en douleur, mais aussi mes soeurs, ces femmes qui veulent être tout à la fois et qui veulent en plus être parfaites dans tout. je voudrais pouvoir les serrer et leur dire qu’elles sont suffisantes comme elles sont. Leur dire que leurs peurs et leurs barrières ne sont rien et qu’elles peuvent tout, du moment qu’elles le font en cohérence avec qui elles sont (et non pas avec les masques qu’elles portent à longueur de journée).

Alors, à cette amie, j’envoie toute mon affection et mes pensées, à défaut de pouvoir lui offrir une petite fenêtre ouverte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s