Mes découvertes/mes réflexions

Résister ou laisser-être…

Je vous écris de mon canapé, à à peine 5 h00 du matin: Insomnie! Une insomnie due à la fièvre qui me taraude depuis quelques heures maintenant. La fièvre me fait dire que mes symptômes ne sont pas ceux d’une allergie qui se serait déclenchée subitement ce printemps.

Et mon état physique m’inspire cet article. En effet, je ne me souviens pas de la dernière fois où j’ai eu de la fièvre. Je suis en général plutôt résistante aux virus. Mais là, en ce lundi de Pâques, je dois avouer que je suis au plus bas de ma forme. Je trouve cela étrange, toutes ces sensations, ces douleurs imposées à mon corps par des sinus congestionnés, et la fièvre qui me fait courber le dos. Et c’est là que je me suis rendue compte que tout mon corps et mon mental étaient en résistance à ce qui m’arrive. Mes mâchoires sont serrées, mes sourcils très froncés, mes muscles du dos tout contractés. Décision est alors prise de détendre tout cela, de rester allongée tranquille, de respirer lentement. et bien vous savez quoi? Les douleurs cèdent… Pas longtemps, il faut encore et encore renouveler l’exercice, mais à chaque fois, de petits soulagements bienfaisants sont au rendez-vous.

Et cela me fait penser à une conversation que j’ai eue hier midi avec une amie bien-aimée. Nous avons parlé de cette résistance que vivent la plupart des femmes face à leurs menstrues, de cette résistance de la société (hyper masculinisée) à accepter ce sang mensuel, gage d’une bonne santé et d’un déroulement normal de la nature. Vous savez sans doute que la plupart des religions considèrent que cette période doit être une période de retraite des femmes, parce que ce sang est impur, et que la femme est alors impure et « sorcière ». Je vous invite à écouter cette excellente émission de France Inter consacrée aux « règles, ce dernier tabou ».Les règles, dernier tabou.

J’ai été élevée, comme la plupart des filles de ma génération dans l’idée que ce moment de notre vie était un moment pénible (voire douloureux), qu’il fallait être très discrète à cause de ce sang qui s’écoulait de moi, qu’il fallait cacher les protections hygiéniques, bien les envelopper pour les mettre à la poubelle parce que « c’est dégoûtant ». Dans ces conditions, comment voulez-vous accueillir ces moments dans l’amour de soi, dans le respect de la nature et l’émerveillement de ces corps si parfaits pour développer la vie? Résistance! Et si nous laissions être tout cela? Et si nous changions de regard sur ces moments en remerciant notre corps de si bien fonctionner?

De la même façon, quand les événements de la vie vous obligent à aller dans une direction que vous ne souhaitez pas, voire que vous rejetez de toutes vos forces. Ne serait-il pas plus confortable d’accepter et de laisser être? Se dire que si la vie veut que nous vivions cela, c’est que cela est important pour notre évolution. Que pouvons-nous faire avec cette expérience pour nous? Qu’avons-nous à y apprendre pour faire fructifier notre puissance de vie? J’ai beaucoup résisté dans ma vie. Il n’y a que peu de temps que je commence à comprendre que ce que nous ne pouvons pas contrôler, nous devons l’accepter. Cela ne veut pas dire, ne rien faire. Cela veut juste dire arrêter de s ébattre contre des moulins à vent et transformer l’expérience pour en faire quelque chose qui nous sera bénéfique. Agir dans le respect de soi, de nos valeurs, de nos besoins. Agir en étant aligné.

La résistance me fait penser à ceux qui se sont battus contre l’ennemi pendant la seconde guerre. Ils ont eu raison de résister et pourtant cela semblait désespéré, mais leurs valeurs furent plus fortes. Je n’ai pas d’argument contre cela. La résistance parfois sauve des vies… Alors, à vous de voir s’il vous est possible de résister pour changer les choses. je crois que tout est là.

Très belle journée à toutes et tous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s