Et si on parlait de...·Mes découvertes/mes réflexions

Ces liens invisibles qui nous empoisonnent

liens virtuelsCela fait longtemps que je réfléchis à cette histoire de liens. Et ma récente expérience de constellation familiale a réactivé ma réflexion.

Nous sommes des êtres de lien, avec nos enfants, nos aimés, nos parents, nos amis, nos collègues, nos voisins. Si l’on devait symboliser tous les liens qui nous relient à toutes les personnes de notre entourage (proche ou moins proches), nous serions dans un pelote de fils inextricable.

Mais il est des liens insidieux, dont nous n’avons pas conscience. Des liens de l’ordre du virtuel, qui sont mentaux, mais qui nous enchaînent parfois bien plus que de véritables liens plus tangibles.

Je veux parler de ces personnes que parfois nous ne connaissons pas, que nous avons rencontrées une heure un jour au détour d’une formation, d’une rencontre entre collègues, ou lors d’un mariage, d’un anniversaire. Des personnes avec qui vous avez discuté seulement quelques minutes, souvent autour de sujets professionnels ou peu importants. À l’issue de ces rencontres, vous pensez que vous ne reverrez plus ces personnes, et qu’aucun lien n’existe entre vous.

Mais la personne en face semble, elle, avoir vu et créé un lien. Vous avez suscité sa curiosité, son intérêt. Alors, elle essaie de mettre du concret dans une relation qui n’existe pas. Elle cherche à vous atteindre en vous proposant de vous partager un ouvrage, un document… Poliment, vous donnez vos coordonnées en vous disant que cela ne prête pas à conséquence… Pour vous, oui. Mais il semblerait que cette personne n’y voit là qu’un encouragement et qu’elle mette en pensée de la consistance dans ce lien. Or, ce lien n’existe pas, ou très peu. Mais vous voilà ennuyé d’avoir à couper un lien qui n’existe pas pour vous.

Il y a aussi cette relation qui n’en est pas une pour vous. Vous entretenez cette relation virtuelle par des discussions téléphoniques ou mail. Vous y mettez un peu de consistance tout en sachant que vous, « vous ne voulez pas aller plus loin ». Mais cela n’est pas juste, pas honnête pour l’autre… qui lui, encore une fois y met du sérieux, veut y voir un vrai lien.

Ou encore, il y a ces liens qui pourrissent vos pensées. Ces liens auxquels vous n’étiez même pas conviés. Ils se sont faits à votre insu, créés par vos aimés dans la trahison. (une amie qui raconte tout de vous à une autre personne, une tromperie, une alliance à laquelle on ne vous invite pas, etc…) Ils étaient secrets ces liens, mais vous en avez eu connaissance et cela vous a fait mourir de chagrin. Les autres personnes à l’autre bout du lien, vous ne les connaissez pas, vous ne les avez jamais rencontrées… Mais elles vous pourrissent la vie parce que là, c’est le lien entretenu à votre insu qui fait mal, et qui créé une triangulaire avec ce lien toxique virtuel. Vous n’en vouliez pas, vous n’en voulez pas, mais il existe. Et pour ce défaire de cette toxicité, c’est très compliqué car comment travailler sur un lien invisible qui, dans la réalité, n’existe pas ?

Et bien, de recette unique, il n’y en a pas, vous imaginez bien. Mais la symbolique du lien et sa rupture symbolique sont une piste. L’hypnothérapie est une autre voie. Le temps… quoique c’est peut-être le moyen le moins rapide, et peut-être le moins efficient. Le pardon à soi, à l’autre, la bienveillance et la compassion par la méditation sont tout autant de pistes à explorer pour se débarrasser de ces liens invisibles qui nous empoisonnent.

Cette histoire de liens fait résonner en moi ce précédent article que j’ai écrit sur les histoires que l’on se raconte… Car ces liens empoisonnants ne sont finalement que le résultat des histoires que le mental vous raconte à propos d’une situation, des histoires qui tissent un lien sur du néant. Je vous remets ici le lien (tiens tiens!) vers cet article: Les histoires que l’on se raconte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s