Et si on parlait de...·Mes découvertes/mes réflexions

Ce que j’ai compris de l’acceptation

Vous est-il arrivé de vous rendre compte que vous attendiez quelque chose de quelqu’un, qu’il vous déçoive et que vous soyez en colère contre lui? Oui, hein! Souvent!!!

Et bien, en ce début juillet, j’ai vécu une avancée majeure dans ma compréhension de mon système de pensées et de relations, ainsi que dans celle du concept de l’acceptation. Ma grande amie m’annonce qu’elle ne peut me rejoindre en vacances… J’attendais avec tellement d’impatience ces jours avec elle, que j’en ai été déçue à un point extrême… Et là, mon mental, mon égo a pris la parole: Pour toi, elle est ta meilleure amie. mais toi, tu t’es trompée. Tu n’es pas sa meilleure amie. elle ne prend plus le temps de passer des moments avec toi. Elle a été dans ta vie, mais elle est en train de s’en aller, etc, etc…

Et puis, après une séance de reïki et une méditation plus tard, voilà que la lumière s’allume dans mon cerveau… et fait fuir ces voix de l’ombre tellement toxiques pour le moral et les relations. Et la lumière fut ce message: Ça n’est pas grave que tu ne sois pas sa meilleure amie. Elle a été là longtemps, elle est encore là. Tu as mis trop de pression et trop d’attente dans cette amitié. Elle n’est pas responsable de ce que tu as cru. Et si sa décision est juste pour elle, tu ne peux pas lui en vouloir. Ce qui est là, est là, ce qui sera, sera… Tu ne peux rien y faire. Et te mettre martel en tête ne changera rien.

En résumé, en plaçant mon amour (au sens de compassion et bienveillance) pour cette amie au centre de ma réflexion, – et surtout en prenant conscience des attentes que je posais pour notre amitié, avec mon mental,- je ne pouvais pas vivre les événements déplaisants de la meilleure façon. Et c’est en cela que j’ai appris l’acceptation… Je vous l’accorde, un autre événement parallèle à celui-ci, qui s’est déroulé dans le même temps, a enfoncé le clou et m’a fait prendre conscience de toutes ces attentes que l’on pose, et de notre résistance, (ou nos batailles) dans nos relations. Alors, le jour de mon anniversaire, le merveilleux cadeau que m’a fait la vie, c’est de me donner un mode d’emploi pour appréhender différemment mes relations et les événements.

PS: Une fois que j’ai bien tout expliqué à mon amie, tout ce que j’avais pensé et à quoi j’en étais arrivée, elle m’a rassurée chaleureusement et m’a affirmé que sans mon amitié, sa vie serait bien moins chouette… » Elle est pas belle, la vie? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s