Et si on parlait de...·Mes découvertes/mes réflexions

Femme d’âge mûr

fruits mûrsPar hasard, je tombe sur cette expression et je prends conscience qu’elle me concerne. Je m’interroge sur ce qu’elle recouvre pour moi.

Mûr ? Mûr, comme un fruit… Un fruit arrivé à maturité. On sait à quoi ça ressemble un fruit à maturité. Il est juste délicieux, au meilleur de son goût, mais il est urgent de le déguster, parce qu’ensuite, il se gâte, il s’abîme.

Suis-je une femme arrivée à maturité ? Suis-je juste au meilleur de ce que je suis ? Mais suis-je en limite de dégustation ? À savoir, est-ce que je suis en limite de mes capacités maximales ? Les gens ne vont-ils bientôt plus avoir de plaisir à me côtoyer parce que je commencerai à me gâter ? Suis-je au maximum de mon énergie, de ma « pétillance », de toutes mes qualités ?

….

Étrange ce sentiment de ne pas du tout correspondre à ce que suggère cette expression « âge mûr ». Je n’ai pas l’impression d’être mâture, au sens de « au maximum de mes capacités et compétences ». J’ai le sentiment d’avoir à encore à apprendre, à m’améliorer. Qui peut décider un jour qu’il est au bout de son évolution personnelle ? Ceux qui se plongent dans la connaissance d’eux-mêmes le savent bien. Il faut toute une vie pour apprendre et progresser, pour s’améliorer. Vivre c’est croître. C’est aussi mourir pour renaître… et cela plusieurs fois dans sa vie. Tant que l’énergie circule en soi, il y a possibilité de grandir. Alors d’où vient ce terme de maturité ? En terme d’humain, je me demande s’il existe des gens arrivés à maturité. Arrivés au meilleur d’eux-mêmes ? Alors peut-être parlons-nous de ces personnes, qui comme moi, ont déjà appris beaucoup de la vie, mais ont encore l’énergie de s’y frotter… Avant que leurs forces ne les quittent, avant qu’ils ne soient trop fatigués pour se confronter aux événements de la vie… avant même que la vie elle-même ne s’occupe plus d’eux… avant qu’elle ne les abandonne.

La maturité chez l’humain serait-elle alors cet état qui survient après de grosses épreuves, quand la personne fait un retour sur elle-même ? Elle a souffert et comprend que les chemins qu’elle a pris n’étaient peut être pas les bons. La personne a compris ce qui est important pour elle. Elle sait le chemin qu’elle doit emprunter et abandonne tout ce qui n’est pas bon pour elle. C’est cela, la maturité, selon moi. Un état transitoire de prise de conscience, qui vous transforme pour le reste de votre vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s