Mes découvertes/mes réflexions

Toucher féminin

En juin dernier, j’ai vécu une expérience troublante. J’ai participé à un festival féminin « Festiv’elles ». Jeya (chamane) était notre hôte ainsi qu’Églantine, deux femmes en connexion avec leur être profond et en chemin. Plusieurs ateliers étaient proposés : danse au son du tambour de la chamane, danse orientale, toucher féminin, et bien d’autres encore.

Il n’y avait plus de place dans l’atelier de danse avec Jeya. Alors, je suis allée dans l’atelier de toucher féminin… un peu déçue je dois dire. Je ne savais pas trop bien ce que recouvrait cette appellation. Mais j’y suis allée en ouvrant tous mes sens pour profiter au maximum de tout ce que pouvait m’offrir cette journée, et donc cet atelier. Nous avons commencé par des exercices d’auto-massage puis de massages « palpés-roulés » mutuels, toujours dans le respect de l’autre. Bon… Là, plutôt mal à l’aise. J’ai du mal avec la proximité quand je ne connais pas les personnes. Puis, ce fut la séance de « toucher l’argile ». Un petit morceau d’argile humide, et toute notre conscience sur les sensations et émotions du moment…, en accompagnement, cette musique au piano magnifique. Après quelques minutes, mes larmes sont venues, intarissables. J’avais la gorge nouée, le plexus solaire très serré. Bref, je n’étais plus qu’énorme tristesse et pleurs. Et cela a duré longtemps… très longtemps. Il a fallu que l’atelier se termine pour que je sorte de cet état étrange et surtout incompréhensible. J’avais un peu honte. Je déteste m’épancher en public. Et surtout je ne comprenais pas ce qui se passait.

Il a fallu plusieurs mois pour que le sens de cette expérience m’apparaisse.

Le toucher ! Renouer avec ses mains, se rendre présente aux sensations et émotions qui émergent lors d’un toucher (pour moi, ce fut l’argile) reconnecte votre mental à votre corps et à vos mémoires anciennes (mémoires cellulaires), refoulées, enfermées. Toucher la terre avec les mains reconnecte à votre vérité. Les sensations physiques délaissées depuis trop longtemps se révèlent. Le mental qui prend toute la place s’efface, la joie qui n’arrivait plus que par le canal du mental se manifeste alors. Quelle expérience !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s