Mes émissions favorites·Mes découvertes/mes réflexions

Oser notre féminin

Cet article est en gestation depuis la création de ce blog. Mais c’est ce matin, en écoutant l’émission d’Inter Grand bien vous fasse, le féminisme, que je me suis dit qu’il fallait qu’enfin je prenne mon courage à deux mains et que je le publie. Parce que cette histoire de féminisme n’est pas simple et demande du courage.

À l’ère de Balance ton porc et de Me too, on pourrait penser que c’est facile de parler féminisme et que c’est beaucoup mieux accepté maintenant… Mais en lisant, écoutant ce qui se passe autour de moi, je vois bien quelques frémissements dans le bon sens, mais on n’y est pas encore. D’ailleurs, vous mes soeurs? Avez-vous osé parler des attouchements dont vous avez été victimes? Avez-vous osé parler des remarques sexistes méprisantes dont vous avez fait l’objet? Moi non! Et pourquoi? Parce que la honte reste chevillée en nous! Parce que nous ne voulons pas que cela se sache. Nous avons été victimes mais nous avons honte! Le monde à l’envers. Que le porc ait honte! Malheureusement c’est rarement le cas. Le plus grand salaud envers les femmes trouve toujours des excuses à son comportement (l’attitude de la dame, ses vêtements, etc… Et puis le « Oh ça va! On peut quand même rigoler », ou le « c’était juste de la séduction! »… Mais bien sûr, la main sur les fesses dans le métro, c’est de la séduction).

Alors, oui, aujourd’hui j’ose! Pourquoi?

Depuis mon adolescence, je suis en révolte contre certains faits quotidiens mais également historiques concernant la position de la femme dans la société. Je ne développerai pas ici ce que tout le monde sait plus ou moins (les inégalités de salaires, les brimades, les harcèlements, la place de la femme dans la famille (à la cuisine), etc, etc.) Il y a une grande injustice et de grandes inégalités, oui c’est un fait. Ce qui me fait encore plus bondir, c’est que les femmes elles-mêmes (enfin certaines), sont absolument inconscientes de la place qu’on veut leur assigner et qu’elles reprennent le discours de certains hommes et que leurs convictions sont celles de leur père, frère, mari, etc. Quand en parlant de l’affaire Tron avec d’autres femmes, j’entends  dire qu’elles étaient bien cruches de croire à cette histoire de réflexothérapie! Quand un homme a une nouvelle maîtresse, n’entend-on pas quasiment à chaque fois, « oh oui, mais il faut dire que sa femme n’était pas facile! » (Allez, avouez que vous l’avez déjà pensé et peut-être même dit). Et que dire de ces hommes qui en plaisantant – devant leur femme – avec d’autres personnes expriment que « ça fait x années qu’ils les supportent »… (Qui sont les imbéciles dans l’histoire, je vous le demande. Pourquoi rester avec quelqu’un qu’on supporte seulement??? Je m’interroge). Alors longtemps, toutes ces petites phrases humiliantes, rabaissantes…(qui n’existent pas vraiment pour l’autre part de l’humanité hein! Un homme qui enchaîne les maîtresses est un homme qui a du succès et qui est peut-être un peu trop égocentrique, infidèle etc… Mais une femme?? Et bien c’est une salope… voire une pute!!! Oui oui, je l’ai entendu… et vous aussi!), toutes ces croyances véhiculées par les médias mais aussi tout un chacun (une femme change d’avis tout le temps, une femme qui s’indigne a soit ses règles, soit est mal baisée, une femme qui pleure est trop sensible, une femme douce est prise pour une imbécile, … et j’arrête là tellement il y en a.) m’ont profondément indignée.

Je regardais autour de moi (et à l’intérieur de moi) et je ne voyais que des femmes travaillant dur pour concilier couple, famille et travail. je ne voyais que des femmes fortes qui ne recevaient aucune reconnaissance pour tout le travail abattu. Je ne voyais que des femmes dont l’estime de soi était fortement manquante, (et ne parlons pas de leur confiance en soi). Je ne voyais que des femmes donnant tout leur amour à leur homme, leurs enfants, parents, amis, et qui ne recevaient en retour souvent que reproches ou indifférence. Et puis je regardais les femmes qui avaient le courage de dire STOP! à cette vie, des femmes qui osaient vivre leur propre vie (toujours en veillant à ce que leurs enfants n’en souffrent pas) et j’étais admirative.

Selon moi, le féminisme ne passe pas par le combat. (Si vous écoutez l’émission d’Inter de ce matin, vous entendrez les mots combat, conquérantes, bataille, gagner, etc…) Il ne s’agit pas de cela. Si on part du principe que voudraient nous faire entendre les féministes vindicatives, à savoir qu’ être féministe c’est vouloir l’égalité entre l’homme et la femme, il n’y a pas de combat à mener. Ce n’est pas pour le féminisme qu’il faut agir, mais pour une humanité équitable, où les droits sont justes pour tout le monde et où chaque être humain, quelque soit son genre est en droit d’attendre le même respect que les hommes de la société patriarcale de nos ancêtres, la même bienveillance. Chacune a le droit d’être accueillie dans son entière réalité, sans être jugée et rabaissée au prétexte de son genre (une soi-disant émotivité, une soi-disant inconstance, des hormones soi-disant capricieuses, etc)

Oser, s’autoriser à exprimer son féminin, c’est enfin s’autoriser à être femme dans ce monde d’homme. Oui, c’est oser pleurer quand on en a l’émotion. Oui, c’est se révolter quand on se sent agressée, niée, non respectée. Oui, c’est s’autoriser à créer dans le domaine qui nous convient. Oui, c’est s’autoriser à réfléchir à voix haute parce que ce qui est dit se clarifie (voire l’ouvrage de Jean-François Billeter, un paradigme, ou l’ordre du discours de Michel Foucault). Oui c’est s’autoriser à la douceur sans avoir peur d’être dominée ou de passer pour une gentille imbécile. Combattre serait adopter une réponse du genre masculin. Alors osons exprimer notre féminin sans peur, affirmons haut et fort que nous avons droit au respect et à la bienveillance et militons pour des relations d’égalité et de respect, des relations harmonieuses entre les femmes et les hommes.

 

Un commentaire sur “Oser notre féminin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s