Au fil de l'eau...·Mes découvertes/mes réflexions

La dualité dans notre existence/ le bonheur…

Nous, êtres humains, avons tendance à considérer qu’il y a le bien et le mal en toute situation. Nous pensons, même si nous sommes convaincus, pour certains d’entre nous, qu’il y aussi des nuances de gris dans toutes situations, que chaque situation contient en elle du positif et son contraire. Le dicton populaire affirmant que chaque médaille a son revers en est une démonstration. La philosophie chinoise ayant comme principe le yin et le yang illustre cela également.

En m’endormant hier soir, il m’est venu que cette vision était désormais pour moi plutôt erronée, voire totalement fausse. Cela m’est venu en tentant d’analyser une situation que je vis en me positionnant sur un point de vue inhabituel. En partant du principe qu’il n’y a ni positif, ni négatif, ou en considérant qu’il n’y a pas de « bon » comportement ou de « mauvais » comportement, en réfléchissant selon le point de vue qu’il existe plusieurs aspects d’une même réalité, pas d’opposition stricte entre les bons ou les mauvais, mais plutôt des différences de comportements (donc de points de vue et d’expériences), j’en suis arrivée à cette conclusion… qui n’est sans doute pas nouvelle dans le monde de la philosophie, mais toute neuve pour moi: Il n’y a pas de morale qui tienne… car le comportement que j’adopte dans une situation peut n’être que l’exact reflet du comportement que je veux contrecarrer.

Pour éclairer mon propos, il faut compléter cette réflexion avec l’idée que chaque être humain ne recherche que l’expansion personnelle, (l’épanouissement, le bonheur) dans toutes ses actions. Cela est ma conviction, voire ma théorie car elle fonctionne dans toutes les situations vécues par moi ou mes proches, que je me suis amusée à décortiquer. En cela, même la morale s’accorde moderne sur ce point: c’est ce qui est bien pour chaque être humain.

Exemple: Votre compagnon commet une infidélité. Vous souffrez, votre morale le réprouve, vous décidez de le quitter. Vous avez souffert de l’aventure que votre compagnon a eue. Il souffre du fait que vous le quittiez. En revenant à la première réaction du compagnon: il recherchait à trouvé un bonheur qu’il n’avait plus dans sa vie. Il a choisi d’abandonner votre navire à un moment de sa vie parce que cela n’était plus supportable pour lui. En réaction et parce que pour vous, ce n’est plus supportable, vous le quittez. Vous choisissez à votre tour d’abandonner le navire pour retrouver un bonheur que vous n’avez plus dans votre vie. Où est le bien, où est le mal? Je ne vois ici que les deux versants d’une même histoire pour chacun des deux protagonistes: la recherche du bonheur. Bien sûr, notre morale bien pensante va juger et sanctionner selon des sacro-saints principes d’honnêteté, de vérité, de fidélité etc… Mais si on en revient à la nature humaine de base, qui est donc cette recherche effrénée de bonheur et d’épanouissement personnel…. tous ces principes ne tiennent plus.

Voilà c’est en substance, ma réflexion d’hier soir que je désirais partager avec vous, même si elle peut soulever beaucoup d’incompréhensions et de débats. Alors, n’hésitez pas et commentez pour nous partager votre point de vue.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s