Au fil de l'eau...·Mes lectures·Non classé

Au gui l’an neuf

Il semble que cette expression remonte au Moyen-Âge, au temps où les druides (bretons, celtes) coupaient le gui, avec une serpe d'or et prononçaient un voeu le jour du solstice d'hiver "pour que le blé germe" (o ghel an heu ). S'embrasser sous le gui le jour du nouvel an apporterait bonheur et prospérité pour toute… Lire la suite Au gui l’an neuf